presse

L'Est Républicain

 

 

 

 

Article paru dans l'Est Républicain suite à la victoire du Prix du Public aux "Jeunesses Musicales de France" en 2001.

Amaury Faivre raconte tout ce qu’il veut à l’harmonica

Country, blues, jazz, rock, on n'imagine pas tout ce qui peut sortir d'un harmonica. Amaury, 16 ans, en donne un bel aperçu. A la MJC de Palente, son prof de musique indique « Amaury est un gamin hyper doué. Il n'y a que les grands musiciens de jazz qui utilisent l'harmonica comme ça. Il fallait trouver un autre musicien de ce niveau-là pour l’accompagner. » Amaury a rencontré Sylvain Dubrez, un jeune guitariste de talent. C'est ainsi qu'est né « White and blues ». Ce groupe vient d'obtenir le prix du public au concours des Jeunesses musicales de France. Une cinquantaine de groupes étaient en compétition au Cirque d'hiver à Paris pour la finale nationale.

Dans un champ de coton

Amaury et Sylvain, qui se sont déjà produits au Cylindre, seront ce soir en concert à La Crémerie, rue Claude-Pouillet à Besançon. Une petite pause pour Stéphane qui passe le bac actuellement. Amaury présente une vidéo de leur prestation à Paris. Dans « Orange blossom » de Charlie McCoy, le deux compères se livrent à un dialogue endiablé. Chacun sait aussi laisser la parole à l'autre. Séquence émotion ensuite avec « Blues for two ». Le public doit se sentir devenir esclave dans un champ de coton. Amaury chante à l'occasion. Une élève du cours de musique remarque devant la vidéo « T'as une de ces voix ! » Amaury est un vrai « showman ». D'un contact simple et chaleureux, il se révèle sur scène. Il sait aussi ce qu'il doit à Sylvain. Le plaisir de jouer ensemble déjà « On s'amuse beaucoup, le prix des Jeunesses musicales, on ne s'y attendait pas. » Leur prof n'est pas étonné en revanche: « Amaury peut raconter tout ce qu'il veut et Sylvain l'accompagne magnifiquement. » On imagine tout ce qui peut naître du mariage heureux d'un harmonica et d'une guitare.

Michèle YAHYAOUI

Date

Jun. 15th, 2001

Categorie

Bienvenue !

Petit problème, désolé !

Un instant...

© 2019 Amaury Faivre. Tous droits réservés.